Pourquoi mauvaises, vous avez dit mauvaises ?... Mauvaises, mais pourquoi ?

Un jour, dans mon ancien lieu de travail, presque dans une autre vie, alors que j’étais bien occupée à désherber un massif, un visiteur m’apostrophe :

-          Pour vous, qu’est-ce qu’une  « mauvaise herbe » ?

Visiblement il a une idée derrière la tête, selon l’expression consacrée ! Peut-être une envie de me piéger ? Mais pas méchamment ! Pourtant la façon dont la question est posée n’est pas anodine ! Bon, réfléchissons vite et bien ! Ma réponse n’est pas toute prête, je n’avais jamais eu besoin de la formuler ! Je n’ai pas le temps de tergiverser, elle sera forcément sincère.

-          Une « mauvaise herbe » est une plante qui ne pousse pas là où on veut !

Ouf, la réponse lui convient. La conversation s’engage et suit inévitablement un développement de nos idées respectives !